Travail à ferrer

 carte postale galvachers

Pour travailler, bœufs et vaches étaient ferrés. Pour les maintenir pendant la pose du fer on utilisait des appareils dits "travails", qui alors étaient nombreux en Morvan.
Il en reste aujourd'hui quelques-uns dont peu sont en bon état.
Vous en découvrirez dans le village, au centre du bourg, ainsi qu'aux hameaux du Mont et du Creux.

Certains étaient formés de montants de bois portant deux rouleaux munis de sangles grâce auxquelles on soulevait les animaux dont les cornes étaient attachées à une têtière de bois ou de fer.

D'autres étaient formés de montants de bois auxquels on accrochait des brancards passés sous le ventre des bêtes qui restaient attelées par paire, le joug étant fixé à l'aide d'une cheville au montant central.

C'est surtout ce modèle qui existait dans le sud du Morvan, notamment à Anost.

On mettait en général deux fers par patte (ferrement à plat), un seulement à chaque sabot extérieur pour une vache ou un jeune boeuf.


Travail à ferrer restauré Place centrale, travail à ferrer au Mont.

travail à ferrer au bourg


travail à ferrer au Mont


Quelques étapes du ferrage des bœufs, comme autrefois...joug sur la tête des bœufs, fixation des brancards sous le ventre des bœufs, ferrage des bœufs

 

 

photos: Yvon Letrange